Comment je suis devenue ostéopathe

Je m’appelle Kim Élaine Gosselin. Je suis avant tout une créative.

D’abord formée comme pianiste classique, j’ai été fascinée par la technique que je devais appliquer physiquement pour maîtriser les sons et les effets sonores au piano. Les harmoniques me parlaient jusque dans mes viscères et j’étais ravie d’accéder à des mondes imaginaires simplement en faisant des bouquets de sonorités. En accompagnant des chanteurs, je voyais bien qu’autre chose que le corps était à l’oeuvre : quelque chose s’allumait à un moment précis que je définissais mal encore. Toutefois, j’avais besoin de connaissances physiques, physiologiques et anatomiques et il me semblait que la meilleure façon de les acquérir était de …devenir ostéopathe. Puisque l’ostéopathie se disait l’art et la science de l’anatomie, voilà ce qu’il me fallait !!

Je suis entrée dans une des excellentes écoles d’ostéopathie de Montréal. Tout de suite j’ai eu la confirmation que c’était ma voie. Intérieurement. Extérieurement, le chemin s’est avéré long et ardu, beaucoup plus que je l’avais escompté….Tout en continuant la rigoureuse formation ostéopathique, j’ai fait une formation en massothérapie: le mouvement continuel du massage équilibrait l’exigence de l’ostéopathie. Cela me détendait des longues heures assises aux cours et à étudier. J’ai pu recevoir et traiter des clients en tant qu’ostéopathe en 2013 et j’ai continué depuis. En 2017, j’ai complété la formation par un mémoire présenté devant mes pairs sur « les possibilités de communiquer avec le microbiote par l’entrée en dialogue avec les tissus vivants ». Original et d’actualité.

Et voilà. Je suis maintenant « en business ».